Original Image
Transcription
Adre Le Blanc Au poste de la Pointe Coupée le Vingt-quatre du mois d’Avril de l’année mille sept-Cent-quatre- Vingt-quinze, en Vertu de l’ordre [mis] en bas de la requête des sieurs françois Mayeux, Etienne Major, et Jean François Porché, sindics, nommés par les habitants de ce district ; est comparu par devant moi Guillaume Duparc Commandant Civil et militaire ; en présence des sieurs françois Allain et Simon Croiset, témoins d’assistance, Le Sr Alexandre le Blanc Capitaine des Dragons, et habitant du dit Poste le quel a fait serment par Dieu notre seigneur,et un signe de croix en forme de droits, de déclarer ce qu’il m’a dit verbalement au sujet de complot fait par les Esclaves de ce district contre leurs maîtres, a déclaré que Le Neuvième jour du courant, le sieur Charles Duffour était entré chès lui à sept heures du Soir, et dit qu’il devoit y avoir une assamblée de Negres derrière le sieur Vigne pour décider le Jour qu’ils devoient détruire les blancs A dit n’avoir rien de plus à déclarer, et qu’il est agé de trente sept ans, après avoir réitéré son serment que ce qu’il, a dit est la pure vérité, et afin qu’il conste, il a signe avec les sieurs françois Allain, et Simon Croiset, Temoins d’assistance, et moi, Commandant sus-dit donne foi (signé) François Allain (signé) Alexandre LeBlanc (signé) Simon Croizet (signé) Guillaume Duparc
Translation
Alexandre Le Blanc At Pointe Coupée post on April 24, 1795 in accordance with the order at the bottom of the petition of Messrs. François Mayeux, Etienne Major, and Jean François Porché, appointed by the inhabitants of this district, Mr. Alexandre Le Blanc, Captain of the Cavalry and inhabitant of said post appeared before me, Guillaume Duparc, Military and Civil Commandant, in the presence of François Allain and Simon Croiset, witnesses. He took an oath to God our Lord to tell what he told me verbally on the subject of the plot by the slaves of the district against their masters. He said that: On the ninth day of this month, Mr. Charles Dufour had entered his home at seven o’clock in the evening, and says that there must have been a gathering of negros behind Mr. Vigne’s to decide the day they were going to kill the whites. He said he had nothing more to tell, and he is 37 years old. After having repeated his oath that what he said is the absolute truth, in order to certify it, he signed in the presence of Messrs. François Allain and Simon Croiset, witnesses, and me, the aforementioned commandant. I give my word. (signed) Allain, Le Blanc, Croiset (signed) Guillaume Duparc